LE TEMPLE D’ULUWATU

Le temple d’ Uluwatu est un temple de hindou , situé sur la plage de Pecatu , Bali. Lire la suite »

TANAH LOT

Du fameux temple de Tanah Lot, Ce temple est très célèbre parmi les destinations touristiques de Bali avec de spectaculaire vue sur le coucher du soleil. Lire la suite »

L’île de Komodo

Le parc de Komodo se trouve au l’est de province de l’Indonésie, dans les petites île de la sonde . Le parc national comprend les deux grandes île de Komodo et Rinca , ainsi que des nombreuses autres plus petites. La superficie total du parc est 1.817 km2 . Lire la suite »

LA DANCE DU KECAK

Aussi connu avec le nom de Ramayana, un chœur d’une certaine d’homme raconte l’épisode où les singes aident le price Rama à battre le démon Rahvana pour récupérer sa femme Sinta qui a kidnappée par Rahvana. Pour cela ils chantent de manière ininterrompue le distinctif « chak- a – chak – a chak » et font des mouvement synchronisés autour des différents protagonistes de l’histoire qui interviennent au centre , entourés par la chœur. Lire la suite »

Ubud Rice Terrace

Visite d’ un village typiquement balinais, du palais royal, des magnifiques rizières en terrasse, du village des arts : idéal pour connaître la vie quotidienne des Balinais. Lire la suite »

BEDUGUL

les paysages de rizières en terrasses sont magnifiques. Découverte du marché des fruits traditionnel de Bedugul et le magnifique du temple d’Ulun Danu, situé au bord du lac Bratan. Lire la suite »

Mont Bromo

Le Bromo est un volcan d’Indonésie, situé dans l’est de Java, à environ cent kilomètres au sud de Surabaya, dans le massif du Tengger. Il culmine à 2 329 mètres d’altitude et son cratère fait 800 mètres de diamètre et 200 mètres de profondeur. Lire la suite »

Yogyakarta

La ville de Yogyakarta a le statut de kota et fait partie du territoire spécial de Yogyakarta . Elle est divisée en 14 districts (kecamatan), dont plusieurs portent le nom des princes qui y avaient installé leur résidence Lire la suite »

 

Yogyakarta

La ville de Yogyakarta a le statut de kota et fait partie du  territoire  spécial de Yogyakarta . Elle est divisée en 14 districts (kecamatan), dont plusieurs portent le nom des princes qui y avaient installé leur résidence :
Une inscription trouvée à Kalasan, environ dix kilomètres à l’est de Yogyakarta et datée de 778, mentionne un roi Sailendra qui observe les rites bouddhistes. Les temples du centre de Java construits entre les VIIIe et Xe siècles sont de rite bouddhiste, comme Borobudur construit par les Sailendra ou shivaite, comme  Prambanan  construit par les Sanjaya, une autre dynastie du centre de Java, mais présentent parfois des éléments des deux rites, qui coexistaient.
En janvier 1946, soit cinq mois à peine après la proclamation de l’indépendance, les Hollandais ont réinvesti Jakarta, forçant le gouvernement indonésien à transférer la capitale à Yogyakarta. Elle le restera jusqu’au transfert formel de la souveraineté le 27 décembre 1949, qui voit la création d’une République des Etats unis d’Indonésie et marque la fin de ce que les Indonésiens appellent la Revolusi, c’est-à-dire la période de conflit armé et diplomatique qui oppose l’Indonésie à son ancien colonisateur.
Yogyakarta est connue pour son orfèvrerie, notamment le travail de l’argent. Le quartier des orfèvres est Kota Gede, dans le sud-est de la ville. Une promenade dans les rues de Kota Gede permet de voir les belles maisons que se sont construites par  les familles qui se sont enrichies dans le travail de l’argent.
En Indonésie, Yogyakarta passe pour être à la fois un des sanctuaires de la culture de cour javanaise, et un lieu ouvert sur le monde et la modernité. Preuve en est l’université Gadjahmada, fondée par le sultan Hamengkubuwono IX en 1946, en plein conflit (1945-49) entre la jeune République et l’ancienne puissance coloniale.
Yogyakarta est également un centre de création contemporaine dans les domaines de la musique, de la danse et du théâtre.

Previous Image
Next Image

info heading

info content